Gérard Delahaye

ALBUMS "TRIO EDF" : EWEN DELAHAYE FAVENNEC

Trois vieux rebelles branchés sur la même terre

En route pour la gloire (2019)

Gérard Delahaye

Jardin d'amour
Ballade du Montenegro
Blarney Stone
La mer qui donne
Val de Vilaine
Daelou er Baradoz
Roulez les années
Vieux pommier
Pluie d'été
Troadic Kamm
La civilisation
Trop c'est trop
Stéphane Grappfleury

Une adaptation en breton de Tears in heaven d'Eric Clapton, (signée Bernez Tanguy), un texte inspiré d'Yvon le Men,  la Ballade du Montenegro, un célèbre traditionnel irlandais , Blarney stone avec la participation amicale d'Annie Ebrel et les 40 violons du Ploun' Fiddle Band, des choristes de choix : les quatre chanteuses de Barbaloutig... et toujours ces paysages musicaux de Bretagne, d'Irlande, des Hébrides... Ils gardent le cap sur leur route !

Route 29 (2016)

Gérard Delahaye

Mon pays
Là-bas dans les Monts d'Arrée
Rozenn Lagadu
Finistère
Sur le port de Concarneau
An torfed
L'Ile de Batz
Onion Johnny
Sous l'hangar
Logonna
An hini a garan
Quitter Ouessant
Identity
Ma vallée au bord de la mer

Si tu ne sais pas où tu vas,

essaie de savoir d’où tu viens.

En ces temps troublés, nous mettons en pratique cette maxime célèbre en nous retournant vers nos sources, nos fondamentaux. Nous tournons depuis toujours autour de notre centre qui est le Finistère, un concentré de Bretagne, mais il ne s’agit pas là de s’admirer le nombril ou de glorifier notre beauté.

Il s’agit juste de dire : ici j’ai planté mes pieds pour pouvoir aller plus loin, ailleurs, 

Mon pays c’est l’univers,

l’univers ça commence là où je suis.

Route 66 (2014)

Gérard Delahaye

Chaman où es-tu ?
Draps de lit
Madame Winchester
An torfed
Dans le coeur de la baleine
J'ai chanté dans les bars
Onion Johnny
Mull of Kintyre
Sur la terre qui tourne
J'enrage pour le bocage
Savourer la vie
Quitter Ouessant

C’est du folk, mais pas du trad’. Ou plutôt si, mais d’aujourd’hui, qui justement le perpétue. Et puis je crois qu’ils se foutent bien de l’étiquette :  eux s’amusent à chanter ensemble, croyez-moi que c’est contagieux ! Selon que que chacun d’entre eux chante et bien souvent écrit et compose, on sait qui est qui. Le chamanisme est pour Delahaye : la défense des bocages ou ce qui se passe dans le cœur de la baleine c’est pour Favennec. Quant à Ewen il est de tous les coups, solidaire du trio, à chanter dans les bars et les gares, les caves à vins et les cages à lapins, à évoquer la singulière vie de Madame Winchester aux prises avec les fantômes de ceux qui se firent tuer par l’invention de son mari. A savourer la vie aussi, comme ses copains.

Michel Kemper (Nos Enchanteurs)

Kan tri men (2011)

Gérard Delahaye

An hini a garan
Viviane et Merlin
Les enfants de l'an 2100
Torrey Canyon
Kerviel Blues
Amour et liberté
Hallelujah
Maro eo ma mestrez
Mazurka, mon joli navire
Juste un courant d'air
Chair à canons
Vieux bout de mégot
La réponse de Seattle

Kan Tri Men, fine allusion aux country men du nouveau monde. Nous sommes trois voix, trois violons, trois guitares, trois hommes chantant dans trois langues (français, anglais, breton). Bref, le Triskell, le trépied ! C'est Gérard qui parle.

J'aime cette idée de trépied, (là, c'est Melaine) avec le chaudron, l'idée de l'eau qui est sur le feu, mais qui ne l'éteint pas...

C'est comme ça, une amitié musicale de 40 ans depuis l'époque de la Coopérative Nevénoé. Celle de trois fortes personnalités qui ont su se créer une identité artistique collective. Trois vieux enchanteurs un brin rock'n roll, entre trad celtique et Beat génération. Jack Kerouac et Félix Leclerc. C'est compatible ça ? Pourquoi pas ? (c'est Patrick qui monte en ligne) avant on se disait entre nous : le rock, on aime ça, mais le rock... c'est les autres ! Et puis y a pas longtemps, on s'est dit : pourquoi, si tu aimes les crêpes, t'aurais pas le droit de manger du hamburger ?

Ronan Gorgiard (Ouest France)

Tri Men (2007)

Gérard Delahaye

Vieux frèreSous l'hangar
La prison de Pontanezen
Identity
Spered an tan
Les belles années 70
Sur le port de Concarneau
Logonna
A la guerre
A Lampedusa
Sonneurs !
Pollution solution
Faut qu'il aille
Bonus : Ballazeux

« Dans la forêt des rêves / Marchent Viviane et Merlin / Main dans la main… » Ah ! Viviane et ses jolis seins de soleil dans son corsage ! Légende cousue de rêves, venue de la nuit des temps… Sur scène, trois bardes, crinières blanches, nous la chantent, nous l’enchantent. Ce sont des tronches, des trognes, des trombines, des personnages hauts en couleur, tirés de je ne sais quelle bédé (de Bourgeon sans doute), de quel livre d’enluminure, du Barbaz Breizh ou d’un Cheval d’orgueil… Tout trois guitaristes. Et pareillement violonistes. Et chanteurs et conteurs. 

Tout trois unissent leurs voix à n’en plus faire qu’une :  J’vous dit que le plus beau métier / C’est encore de chanter !  C’est entre traditionnel et folk-song, ces trois ne font pas le tri : ils prennent tout ce qui vient nourrir leur fringuant appétit. L’inspiration se nourrit d’hier et de demain, en v.o. comme en v.f., de voyages au long cours de Kemper à Concarneau, de pubs en bars, de filles en filles, même si régulièrement elle hante ces années soixante-dix, comme un regret : On était jeunes on était beaux on était vifs.

Michel Kemper (Nos Enchanteurs)

Kan tri (2003)

Gérard Delahaye

La noce à Marie
Boked eured
Le soldat d'Algérie
E kreiz an noz
Luskellerez evit eur bugel koz
Ma vallée au bord de la mer
Je n'oublierai jamais
Chaque jour est un nouveau jour
L'Ile de Batz
Kisses sweeter than wine
La vie comme la mer
J'ai voyagé en Bretagne
Elle est jeune elle est jolie
Serafina Elf

Un premier album en Trio, qui présente les parrains :

Youenn Gwernig,

Per Jakez Hélias,

Pete Seeger.

Et les pays :

Bretagne,

Irlande,

Ecosse,

Etats-Unis

et France, bien sûr !

Chacun avec son chant,

chacun avec sa voix